L'hypertension artérielle

Mis à jour le 28/07/2016

L'hypertension artérielle: symptômes, traitements et prise en charge. (d'après l'interview du Professeur Jean-Jacques MOURAD, Chef de service de Médecine Interne à l'hôpital Avicenne de Bobigny).

Définition et descriptions de l'hypertension artérielle

La définition de l'HTA est à la fois simple et compliquée. On estime qu'un sujet est hypertendu s'il a, de manière permanente, des valeurs de pression artérielle, au repos, au-delà de 140mm Hg pour le premier chiffre et au-delà de 90 mm Hg pour le second chiffre.
On dit communément 14/9 lorsqu'on parle en cm de mercure. Cela est vrai pour l'adulte, et c'est vrai quelque soit l'âge, c'est-à-dire de 18 à 100 ans.
L'HTA se définit simplement par un excès de pression dans les artères. Celui-ci va favoriser des modifications de la morphologie des artères qui vont, suite à cette élévation de pression, s'épaissir, se rigidifier,  et parfois se dilater selon les territoires lorsqu'elles sont très élastiques comme l'aorte. Cet épaississement, cette rigidité des artères, en réponse à l'élévation chronique de la pression, va entraîner des défauts de perfusion de tous les  organes qui sont irrigués par cette artère.
 
Les différentes formes d'HTA
 
Ce sont d'une part, et pour la très grande majorité d'entre elles, l'hypertension dite essentielle,  due tout simplement au vieillissement et à des facteurs bien connus : l'hygiène de vie et l'hérédité.
Dans une minorité de cas, il existe des formes d'HTA dites secondaires, qui sont essentiellement dues à des excès d'hormones sécrétées par les glandes surrénales notamment, ou bien des maladies rénales qui peuvent être causes d'HTA.
 
L'hypertension artérielle est le facteur de risque cardiovasculaire le plus fréquent. Ce n'est pas une maladie en soi, mais son existence va favoriser la survenue de complications graves et fréquentes que sont :
  • l'accident vasculaire cérébral
  • l'infarctus du myocarde
  • de manière plus sournoise l'insuffisance rénale
  • certaines autres pathologies comme la démence, qui est extrêmement liée au niveau de pression artérielle que l'on a autour de la cinquantaine.

Retrouvez d'autres interviews du Docteur MOURAD

Hypertension artérielle :  un tueur silencieux

Consulter la Vidéo

Traiter l'hypertension artérielle pour éviter les troubles de la mémoire et la maladie d'Alzheimer
Consulter la Vidéo