Gavage : conditions de travail et bien être animal

Mis à jour le 25/10/2018

Pour accompagner les gaveurs dans les changements induits par la Réglementation Européenne en matière de conditions de vie des canards gras, la MSA Sud Aquitaine et les professionnels de la filière ont créé un «Référentiel métier».

La pratique du gavage

Le contexte

La Réglementation Européenne concernant les conditions de vie des canards gras, qui devra s'imposer à la France dans les années à venir, doit contraindre les éleveurs à faire évoluer les conditions de logement des canards depuis des cages individuelles vers des logements collectifs, présentés comme étant plus respectueux de l'animal et de son bien-être.
Cette obligation est souvent interprétée dans le secteur agricole comme une atteinte importante aux conditions de travail des éleveurs déjà très concernés par les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS).
Préoccupées par ces perspectives, la Caisse Centrale de la MSA, la MSA Sud Aquitaine et le CIFOG (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) ont financé une étude ergonomique afin de mieux comprendre les facteurs de risque pour le métier de gaveur et de réaliser un diagnostic global des conditions de travail.
 

Du constat aux propositions

Le diagnostic étant posé, la MSA Sud Aquitaine a sollicité en 2009 les Organisations professionnelles (CIFOG, groupes coopératifs d'Aquitaine et l'Institut Technique Avicole ITAVI) pour mener un travail plus approfondi avec des ergonomes.
 

Un guide pratique pour les professionnels

L'ensemble de ces travaux est désormais formalisé dans un document de synthèse intitulé : « La pratique du gavage – Référentiel métier ».
L'objectif de cet outil est de permettre aux gaveurs, groupements, techniciens, … d'instruire des choix pour l'achat de logement et de gaveuse et, en amont, de faire des préconisations concrètes aux concepteurs de matériel.
 
Si vous souhaitez plus d'informations, contactez votre service Prévention des Risques Professionnels : 05 58 06 55 89  (Landes), 05 59 80 72 49 (Pyrénées-Atlantiques).